Identifiants personnels

mot de passe oublié ?

Se connecter Créer un compte
GERICO
GERICO
Gestion des risques relatifs au stockage géologique de CO2
Gestion des risques relatifs au stockage géologique de CO2

A propos de GERICO

Objectifs généraux de la base de connaissances

La gestion des risques liés au stockage géologique de CO2 se doit de respecter la réglementation en vigueur du domaine (en Europe, Directive européenne 2009/31/CE relative au stockage géologique du dioxyde de carbone et ses transpositions en droit national). Elle doit également être basée sur les bonnes pratiques en matière de gestion des risques.

La norme ISO31000:2009, présentant les principes et lignes directrices du management du risque, préconise un processus itératif de gestion des risques (quels qu’ils soient, sans distinction du type d’organisation) basé sur les étapes suivantes :

  • L’établissement du contexte, pour définir le système étudié et rassembler les informations nécessaires sur le site et son environnement pour mener l’appréciation du risque ;
  • L’appréciation des risques : qui comprend l’identification de scénarios de risque ainsi que l’analyse et l’évaluation de ces scénarios par l’intermédiaire d’outils et de modèles dédiés ;
  • Le traitement des risques, c’est-à-dire le choix des options afin de modifier le niveau de risque et la mise en place de ces mesures.
    La conception et la mise en place d’un système de surveillance adapté est également nécessaire tout au long de ce processus de gestion des risques, ainsi qu’une communication constante avec les parties prenantes.

La sécurité des sites de stockage géologique de CO2 requiert la conduite spécifique à chaque projet d’un tel processus, afin de pouvoir tenir compte des caractéristiques propres à chaque site en matière de géologie, d’environnement, de configuration de stockage etc.

La directive 2009/31/CE relative au stockage géologique du dioxyde de carbone reprend ces étapes et insiste notamment sur l’importance de la phase de traitement des risques, en imposant pour les demandes de permis de stockage à la fois une description des mesures visant à prévenir des irrégularités notables ainsi qu’une proposition de plan de mesures correctives. Ces mesures de traitement des risques doivent être adaptées aux scénarios de risque jugés pertinents sur le site étudié lors de l’évaluation des risques. Les plans de prévention et de mesures correctives doivent être en place préalablement à la mise en opération du site.

La base GERICO (pour GEstion des RIsques CO2) est une base de connaissance ayant pour objectif principal de proposer un recueil des connaissances sur les mesures de traitement de risque pouvant être appliquées sur des scénarios de risque dans le cadre du stockage géologique de CO2, ceux-ci étant conçus de manière générique et non pour un site d’étude particulier. Elle s’adresse aux autorités, aux organismes de recherche, aux opérateurs industriels, qu’ils veuillent trouver un support pour l’identification de scénarios de risque et le développement de plans de mesures de traitement ou bien connaître l’avancement de la communauté scientifique sur ces questions.

La base GERICO s’intéresse aux risques physiques pour l’homme et l’environnement liés au stockage de CO2. Elle ne considère pas les risques plus larges portés par les opérateurs, comme les risques commerciaux, financiers, ou d’image, ni les risques et nuisances connexes aux opérations, comme pendant les phases de chantier ou en termes de trafic routier éventuellement induit autour du site. GERICO se concentre enfin sur le stockage géologique et ne considère pas les risques liés aux opérations de captage et de transport du CO2.

Dans le champ des risques pour l’homme et l’environnement, cette base se veut la plus générique possible. Ainsi, les scénarios et mesures de traitement présentés visent l’exhaustivité et ne concernent pas de configuration de stockage particulière (par exemple la base concerne aussi bien les sites onshore ou offshore). La base constitue alors un support pour aider à l’identification des situations pertinentes dans le contexte étudié, elle n’est pas elle-même une vision finalisée des risques sur un site donné. De plus, la base ne prétend pas réaliser une évaluation des scénarios représentés : elle cherche à recenser l’ensemble des scénarios envisageables, sans se prononcer sur leur vraisemblance ni leur gravité, qui doivent être analysées au cas par cas en fonction des conditions spécifiques aux sites. En particulier la pertinence des enchaînements d’événements et des mesures associées doit être examinée pour chaque site : certains enchaînements ou certaines mesures ne seront pas adaptés aux conditions particulières rencontrées.

Bien que GERICO n’ait pas été conçue dans l’optique des sites de récupération assistée d’hydrocarbures combinée au stockage à long terme de CO2, la gestion des risques pour de telles exploitations suit les mêmes principes et trouvera donc probablement un appui utile dans les informations contenues dans GERICO.


BRGM

3 avenue Claude-Guillemin BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 France

|
Vous devez être authentifié pour visualiser cette partie du site.