Identifiants personnels

mot de passe oublié ?

Se connecter Créer un compte
GERICO
GERICO
Gestion des risques relatifs au stockage géologique de CO2
Gestion des risques relatifs au stockage géologique de CO2

A propos de GERICO

Eléments de lecture et informations disponibles dans GERICO

Les arbres d’événements

La représentation graphique en diagramme « nœud papillon » et les informations y figurant méritent quelques explications pour l’entière compréhension du formalisme utilisé. Pour cela, prenons un épisode quelconque (c’est-à-dire une case dans ce diagramme). Ce dernier est caractérisé par quatre éléments : le type d’épisode, sa localisation (« compartiment »), son lien avec les autres épisodes ainsi que l’échelle de temps à laquelle il reste pertinent.

Le type d’épisode

Comme mentionné ci-dessus un épisode peut être soit :

Une description expliquant la signification de l’intitulé des épisodes intermédiaires est donnée dans la fiche explicative qui leur est associée. Les événements de risque majeurs bénéficient d’une présentation plus précise incluant une description de l’évènement, des précisions sur le champ couvert par cet évènement, la catégorie de cet évènement (selon la classification arbitraire ci-dessous) ainsi que les potentiels de danger qu’il peut impliquer, qui peuvent être :

Les fiches spécifiques aux phénomènes impactants renvoient quant à elles vers les impacts qui leur sont associés.


Catégorie des évènements de risque (Bouc et al., 2010)

Evénement liés à la conception et la conduite des opérations

Evénements liés au dimensionnement des opérations par rapport à la réponse du système géologique

Evénements liés à la caractérisation du site

Evénements liés à la possibilité d’occurrence d’effets secondaires

Evénements liés à la vulnérabilité du complexe de stockage à des agressions externes


Exemple de fiche explicative d’un épisode intermédiaire

Exemple de fiche explicative d’un évènement de risque

Comme précisé plus haut, les scénarios représentés dans la base figurent des déviations par rapport à un scénario d’évolution normale jugé acceptable par l’opérateur. Les causes primaires des scénarios de risque (i.e. les épisodes « causes » n’étant pas précédés par une autre cause, et figurant ainsi le plus en amont du diagramme) correspondent à des écarts mettant en cause les travaux de l’opérateur : défaut de caractérisation ou de modélisation, lacunes de connaissance, non-respect des consignes d’exploitation…

Localisation de l’épisode

Nous appelons compartiment la zone géographique dans laquelle se produit un épisode. La structure de GERICO étant conçue pour représenter des séquences d’événements, un épisode sur un diagramme peut concerner différents compartiments, suivant l’étape de l’enchaînement à laquelle il se produit. Par exemple, la présence d’une voie de fuite peut s’appliquer d’abord à la formation de stockage, conduire à une remontée de CO2 dans un aquifère secondaire, où l’on peut à nouveau identifier la présence d’une voie de fuite, etc. La représentation sur le diagramme sera dans les deux cas l’épisode « présence d’une voie de fuite », bien qu’on ne parle pas du même compartiment. La localisation d’un épisode n’est pas une caractéristique générique, et son identification doit être explicitée lors de l’analyse des séquences d’événements plausibles sur un site donné.
De ce fait, et pour des raisons de lisibilité, aucune indication sur cette localisation n’est fournie sur le site Web GERICO.

Liens entre épisodes

Les diagrammes présentent les causes possibles à la réalisation d’un épisode ; si un lien existe entre deux épisodes, cela signifie que l’un peut entrainer l’autre ; ces relations ne signifient en aucun cas que l’épisode en amont est une condition nécessaire ou bien suffisante à la réalisation de l’épisode en aval.

Notons que chaque évènement de risque majeur est l’évènement central d’un diagramme mais peut également être une cause ou bien une conséquence possible d’un autre évènement central et donc figurer sur le diagramme associé à ce dernier évènement. Dans ce cas-là, pour plus de lisibilité, la règle de découpage suivante s’applique : soient deux évènements de risque A et B, l’occurrence de A pouvant engendrer l’occurrence de B ; alors, les causes et les conséquences (autres que B) de l’évènement A ne seront pas retranscrites sur l’arbre associé à B, et les causes (autres que A) et les conséquences de l’évènement B ne le seront pas non plus sur le diagramme associé à A.

Règle de découpage des diagrammes

Prise en compte des échelles de temps

Le stockage géologique de CO2 impliquant des échelles de temps jusqu’au millier d’années, les diagrammes doivent aussi permettre de distinguer les risques à court terme des risques à long terme. Sans que nous ne cherchions à reprendre le détail du découpage réglementaire des étapes d’un stockage, par volonté de simplicité de la base, l’interprétation de la directive européenne 2009/31/CE du 23 Avril 2009 a permis de différencier deux phases importantes d’un projet de stockage de CO2 concernant la gestion des risques :

Par convention, la première est appelée « phase opérationnelle  » dans les fiches descriptives, puisque l’opérateur est responsable du site, et la deuxième « phase long terme ». Pour prendre en compte cette temporalité des scénarios de risque, deux diagrammes ont été élaborés pour chaque évènement central. Remarquons que ces deux diagrammes seront identiques si les mêmes scénarios de risque peuvent se produire lors des deux phases ; il faut cependant préciser que la signification des épisodes et des liens entre épisodes peuvent évoluer entre la phase opérationnelle et la phase de long terme. Des explications sont données au cas par cas dans les fiches explicatives associées à chaque épisode.

En plus de ces deux phases, des diagrammes ont été créés pour refléter la conception des opérations d’injection de CO2. Ces diagrammes sont désignés comme relatifs à la « phase de conception ». Leur objectif est d’expliciter les processus potentiellement à l’origine d’un scénario d’évolution normal inacceptable afin d’y placer les mesures à prendre dès ce stade (mesures de conception). En d’autres termes, ils permettent une réflexion sur les mesures à prendre en amont afin de concevoir un scénario d’évolution normal conforme aux exigences. Concrètement les processus sur lesquels s’appliquent les mesures de conception ont été représentés comme des causes d’un évènement central ; l’évènement central a ici la signification d’évènement non acceptable pour le scénario d’évolution normale. Même si l’intitulé de ces évènements centraux est identique à celui des évènements de risque redoutés centraux, leurs sens diffèrent. Le premier concerne l’évènement central à éviter lors de l’établissement du scénario d’évolution normal ; le second concerne une défaillance majeure du complexe de stockage par rapport au scénario d’évolution normal prévu.

Tout dysfonctionnement doit par définition être exclu d’un scénario d’évolution normal. Les mesures de conception agissent nécessairement en amont des événements centraux identifiés. De la sorte, il ne fait pas sens de représenter, sur les diagrammes relatifs à la phase de conception, les conséquences des événements centraux.

Exemple de diagramme relatif à la conception des opérations (la notation /d précédant l’intitulé des épisodes signifie que cet épisode est relatif à la phase de conception)

Exemple de diagramme, phase opérationnelle

Exemple de diagramme, long terme

Impacts

Les impacts ne sont pas directement visibles dans les diagrammes, qui s’arrêtent aux phénomènes impactants. En revanche, pour chaque phénomène impactant, la base de connaissance contient une liste exhaustive d’impacts potentiels. Ces impacts sont classés selon les enjeux qu’ils concernent.


Liste des enjeux considérés dans GERICO

Homme

Atmosphère

Ressource en eau

Sols

Ecosystèmes de surface

Infrastructures

Autres ressources et/ou autres usages


Fiche détaillée des impacts concernant un phénomène impactant

Les mesures de traitement des risques (ou barrières de sécurité)

Dans la base de connaissance, les mesures sont en amont ou en aval de l’épisode qu’elles concernent suivant qu’elles sont considérées comme préventives de l’épisode ou bien correctives de celui-ci. Notons qu’une même mesure peut très bien jouer ces deux rôles. Pour chaque épisode, il est possible d’obtenir la liste des mesures associées, rassemblées selon l’objectif qu’elles poursuivent.

Liste des mesures (ici correctives) associées à un épisode

Ensuite, chaque mesure est expliquée par le biais d’une fiche explicative. Celle-ci contient :

Fiche descriptive d’une mesure

 

BRGM

3 avenue Claude-Guillemin BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 France

|